Coach sportif à Bordeaux : Bernard CAYOL

Month: août 2018

LES FRANÇAIS ET LA PRATIQUE SPORTIVE

La part de l’exercice physique et de la pratique sportive dans notre vie se réduit.
L’usage de l’automobile et de facto le déclin de la marche (en particulier chez les enfants, les femmes et les personnes âgées) entraîne une forte diminution des efforts physiques. Les aménagements de l’espace public (escaliers roulants, ascenseurs, portes automatiques) nous facilitent quotidiennement la vie et nous évite des efforts pourtant bienvenus.

La place du sport dans nos vies

La disponibilité des installations sportives n’est pas toujours compatible avec le rythme professionnel et familial. On observe alors une modification des loisirs. Pour la plupart, la télévision, les jeux vidéos ou internet prennent le pas au détriment de l’activité sportive.

Seulement 48% des français exercent une activité sportive au moins une fois par mois et 39% une fois par semaine.
Les organismes nationaux et internationaux de santé publique estiment ainsi que plus de la moitié de la population n’a pas une activité physique suffisante pour pouvoir en retirer des bénéfices pour sa santé.

Et pourtant, ce n’est pas l’envie qui manque.

Chaque année, « faire du sport» fait partie des bonnes résolutions les plus répandues.

Et les femmes dans tout ça ?

La situation est encore plus problématique pour les femmes.
En effet, seulement 49% d’entre-elles (contre 57% pour les hommes) déclarent avoir suffisamment de temps pour faire du sport. Elles indiquent que des horaires adaptés seraient une motivation et un coup de pouce à la pratique sportive.

Quelles sont les conséquences de cette sédentarisation ?

Nos sociétés se sédentarisent. Cette évolution des pratiques entraîne l’apparition d’un certain nombre de problèmes de santé : obésité, diabète, accroissement des maladies chroniques (cardiovasculaires par ex.), problèmes de sommeil, de circulation, de motricité, mal-être (sentiment de ne pas être en bonne santé) et stress …

La majorité de la population n’atteint pas le niveau d’activité physique hebdomadaire nécessaire au bon équilibre et à la santé. Or, selon l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), pratiquer une activité physique modérée (durant laquelle on est capable de tenir une conversation) 3 heures par semaine ou une activité intense (on doit être essoufflé) 3 fois vingt minutes par semaine, réduit de 30% le risque de mortalité prématurée.

Il est donc important de promouvoir l’activité physique pour tous en insistant sur ses bienfaits pour la santé.

Le sport en entreprise

La preuve en est : les deux préoccupations majeures pour les français qui pratiquent une activité sportive sont la recherche du bien-être et d’un équilibre personnel et l’affirmation de la sociabilité.

La solution à un rythme de vie trop intense entre le travail et la maison pourrait être le sport au travail, qu’en pensez-vous ?

Il paraît nécessaire à chacun d’opérer des changements, des aménagements dans son emploi du temps, pour s’investir dans la pratique sportive. Cela peut commencer par des transports actifs tels que la marche ou le vélo. Si cela n’est pas envisageable, les salariés peuvent développer des activités à pratiquer sur leur lieux de travail pendant leur pause déjeuner par exemple. Ces activités peuvent être menées en individuelles mais aussi en groupe avec l’aide d’un coach sportif afin d’être assuré de faire les bons mouvements et de ne pas se blesser.

D’ailleurs, 13% des Français qui font régulièrement du sport, le pratiquent déjà sur leur lieu de travail !

(source : Centre d’Analyse Stratégique – CAS).

Si vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hésitez pas à visiter la page dédiée au coaching en entreprise et tenter l’expérience avec Bernard. 

Sport en entreprise