Le jeûne : méthode de purification

Le jeûne est une méthode de purification de l’organisme qui revient sur le devant de la scène depuis peu.

C’est en étroite collaboration avec Rémi Amate, ostéopathe D.O., que je pratique cette méthode régulièrement. Et je me sens dans une forme olympique !

Je vous propose donc de décrypter et de découvrir cette méthode sous un nouveau jour.

Le but du jeûne

Je vous propose un jeûne, ou privation nutritionnelle, d’une durée de 24 à 48h maximum. Mais cela peut durer beaucoup plus longtemps selon l’effet recherché.

Cette période sans alimentation a pour but de purifier l’organisme des toxines accumulées, de reposer et de rééquilibrer le transit digestif.

Même si cette méthode est efficace pour perdre du poids sans créer de déséquilibre, je l’utilise ici dans un but de nettoyage et de régénération !

Si vous cherchez un tel résultat, faites vous accompagner et pour la partie physique demandez l’aide d’un coach sportif.

Je vous conseille de pratiquer un jeûne hydrique. En effet, celui-ci autorise l’apport d’eau, de thé ou de bouillons en fonction de vos envies et besoins. Ainsi, le but est de drainer les toxines éliminées par notre organisme.

Il est bien entendu conseillé de prévoir ce genre de programme lors de journées plutôt tranquilles comme le week-end ou en vacances.

Le processus de jeûne

Il est recommandé de réduire les portions de nourriture une semaine avant la période de jeûne.

Cela afin d’habituer progressivement votre organisme à recevoir une ration alimentaire de moins en moins importante.

Vous pourrez privilégier principalement les légumes et les fruits.

Il est également fortement recommandé d’arrêter de fumer afin de purifier au maximum votre corps de toutes les toxines accumulées. Et de ne pas en apporter de nouvelles lors de votre phase de jeûne.

Dans quelles circonstances ?

Étant coach sportif, habitué de cette pratique, je recommande le jeûne aux personnes voulant se maintenir en forme et/ou souffrant de troubles digestifs.

Et je le recommande également pour ceux voulant perdre du poids. Cependant, attention à ne pas être trop fatigué lorsque vous commencez votre jeûne.

Cette méthode permet de “remettre les compteurs à zéro” et de mettre au repos le système digestif.

En effet, il est connu et reconnu que la digestion complète d’un repas par le corps humain peut prendre jusqu’à 24h entre l’absorption et l’expulsion des aliments.

De ce fait, 24h de jeûne seraient un bon début afin de purifier votre organisme et repartir “à neuf” sur le plan digestif.

Quels sont les effets du jeûne à court et moyen terme ?

Vous vous sentirez sans doute fatigué. En effet, votre estomac est habitué à recevoir un apport nutritionnel en moyenne 3 fois par jour. Il va donc crier famine plusieurs fois au cours des 24h de restriction.

D’autre part certaines manifestations de la détoxications peuvent être désagréables (nausées, bouche pâteuse, mauvaise haleine, migraines,etc.).

Ce sont des signes de l’action du jeûne et ils peuvent arriver même dans les première 24h.

Ces phases ne durent pas très longtemps. Et boire de l’eau ou des tisanes (d’ailleurs il existe des tisanes “spécial jeûne”) vous aidera à limiter ces effets et le sentiment de satiété tant recherché tout en drainant votre organisme.

Que faire après le jeûne ?

Lorsque cette période de jeûne s’achèvera, vous devriez vous sentir “léger” et prêt à repartir du bon pied.

Je vous recommande de recommencer à vous alimenter de manière raisonnable en terme de quantité. Et principalement avec des légumes (crus ou cuits) et des fruits afin de ne pas perdre le bénéfice de votre effort.  

En dehors du jeûne, la pratique d’activité(s) physique(s) et/ou sportive(s) régulière(s) est un atout non négligeable.

En effet, elle permettra à votre corps de se purifier progressivement des apports en sucre et en graisse et, bien entendu, de garder la ligne.

Pour toutes questions supplémentaires, je vous propose de m’écrire directement afin d’en discuter.

Il est fortement conseillé de vous adresser à votre médecin traitant. Et je vous conseille d’évoquer avec lui les contre-indications possibles. Notamment celles propres à votre condition physique et vos besoins.

Revenir à l’accueil